Articulant études, recherches, formation, accompagnement technique et animation régionale, l'APRADIS Picardie intervient depuis 50 ans sur le territoire picard. Dans ce cadre, le projet du DERO affirme, depuis la création de ce département, l'enjeu du développement de la recherche en travail social.

Axe 1 : Etre identifié comme un véritable centre-ressources

Notre objectif est que le DERO de l’APRADIS Picardie devienne un lieu ressource sur les problématiques du secteur social et médico-social, du travail social et de la formation.

Axe 2 : Conforter la place de la recherche dans le centre de formation en travail social

L’APRADIS Picardie, et plus particulièrement le DERO, cherche à conforter et, au-delà, à inscrire de manière pérenne la dimension « RECHERCHE» au sein de notre centre de formation. De notre point de vue, la reconnaissance d’un centre de formation en travail social passe depuis toujours (mais encore plus aujourd’hui) par sa capacité à produire de la connaissance, à la transmettre et à la valoriser.

Axe 3 : Contribuer à sensibiliser à la recherche et à l’articulation formation/recherche

Cet axe vise à mettre l’accent sur l’articulation entre recherche et formation en travail social. Il s’agit de développer la formation par la recherche et à la recherche et, ainsi, de contribuer également au développement de la formation/action/recherche. Cet axe est particulièrement travaillé dans le cadre du PREFAS (la plateforme régionale de recherche en travail social) co-animé par le DERO et par le CURAPP-ESS de l’Université Picardie Jules Verne.

Axe 4 : Produire des données, des études et des recherches

Une des finalités du DERO est de faciliter les points de rencontre entre le secteur social et médico-social et la recherche et de prendre appui sur les expériences des travailleurs sociaux pour produire, transmettre et diffuser des connaissances et des savoirs. Ceux-ci ne peuvent naître que de ces confrontations d’idées, de points de vue et de méthodes autour des objets mis à l’étude.

Axe 5 : Communiquer et valoriser

Le travail de production de données, d’études, de recherches ne prend sens que parce que ces travaux sont ensuite connus et appropriés par les professionnels/praticiens, les formateurs et les personnes en formation. Ainsi, le DERO participe à la diffusion et la présentation de ces travaux en étant à l’initiative d’espaces de rencontres et de débats mais également en étant présent dans des colloques, séminaires, journées d’étude, comités de rédaction de revues, groupes de travail, etc.

Axe 6 : S’inscrire dans des dynamiques partenariales

Quel que soit le territoire en question, le DERO cherche à poursuivre ou à développer un travail de mutualisation et de coopération avec de nouveaux partenaires issus :

  • d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche,
  • d’autres centres de recherche des instituts de formation en travail social, 
  • des pouvoirs publics, 
  • des établissements sociaux et médico-sociaux.

Cependant, des enjeux spécifiques peuvent être identifiés :

  • Au niveau européen et international :
    - Participer à des programmes européens (par exemple, socrates, tempus, etc.) permet d’appréhender et d’échanger des connaissances avec d’autres pays et d’engager, à termes, des collaborations autour d’objets communs d’études.
    - Développer des projets de recherche avec des laboratoires étrangers.
  • Au niveau national : Poursuivre notre participation dans des instances nationales telles que l’UNAFORIS.
  • Au niveau régional et local :
    - Produire et proposer aux institutions intéressées des éléments techniques et d’expertise sur l’évolution des secteurs.
    - Poursuivre le travail engagé dans le cadre des deux plateformes : la plateforme de recherche et la plateforme sanitaire et sociale.
    - Participer aux observatoires existants.