×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 792

NOTE À DESTINATION DES ÉTUDIANTS – CORONAVIRUS – 8 MAI 2020

Bonjour à toutes et à tous.
Les annonces faites le 7 mai après-midi par différents membres du Gouvernement ne permettent malheureusement pas pour l’instant aux centres de formation d’envisager de réaccueillir du public en formation sur leurs sites.
La continuité pédagogique mise en place depuis plusieurs semaines à l’APRADIS est donc maintenue afin qu’il n’y ait pas de rupture dans votre formation.
Nous reviendrons vers vous dès que nous aurons des informations nouvelles.
Merci de votre compréhension.
Bien cordialement.

Philippe Crognier
Directeur de l’APRADIS

Partenaires

  • Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS) de Picardie
  • Agence Régionale de Santé (ARS) de Picardie
  • Directions Départementales de la Cohésion Sociale (DDCS) de l’Aisne, l’Oise et la Somme

Téléchargement

Rapport de recherche Télécharger
Zoom Télécharger

Objet de l’étude

Cette étude fait suite à l’évaluation d’impact sur la santé, s’inscrivant dans le plan de lutte contre la pauvreté, et visant à l’évaluation de la circulaire DGAS/SDA n° 2002-595 du 10 décembre 2002 relative aux maisons relais. La recommandation n° 15 précise la nécessité de pouvoir « évaluer les pensions de famille des points de vue sanitaire et social ».

Trois grands objectifs sont visés par cette étude :

  • Identifier les caractéristiques sociodémographiques des personnes hébergées, ainsi que leurs problèmes de santé (dont les questions liées au vieillissement prématuré et à la perte d’autonomie).
  • Identifier leurs besoins sanitaires et sociaux notamment en matière d’accès aux soins/droits et d’adaptation des accompagnements proposés au sein des pensions de famille.
  • Établir des préconisations relatives à l’articulation des dispositifs sanitaires et sociaux sur les lieux de vie de ces personnes et notamment les potentiels pour fluidifier les parcours.

Méthodologie

En accord avec le Comité de pilotage, cette étude a été réalisée en deux temps. Tout d’abord une analyse des rapports d’activité des pensions de famille fournis par les DDCS de l’Aisne, de l’Oise et de la Somme. Cette analyse a permis de dégager les spécificités des pensions de famille en matière d’organisation, d’implantation, de fonctionnement et de caractéristiques et problématiques des résidents.

Ont ensuite été réalisés des entretiens semi-directifs au sein de la moitié des pensions de famille de Picardie (10) déterminées à partir du matériau issu de la première phase d’étude. Au sein de chaque pension de famille, différents types d’entretiens ont été menés :

  • 1 entretien collectif avec les résidents volontaires ;
  • 1 entretien avec le ou les hôtes de la pension de famille ;
  • 4 entretiens individuels avec des résidents volontaires.