×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 792

NOTE À DESTINATION DES ÉTUDIANTS – CORONAVIRUS – 8 MAI 2020

Bonjour à toutes et à tous.
Les annonces faites le 7 mai après-midi par différents membres du Gouvernement ne permettent malheureusement pas pour l’instant aux centres de formation d’envisager de réaccueillir du public en formation sur leurs sites.
La continuité pédagogique mise en place depuis plusieurs semaines à l’APRADIS est donc maintenue afin qu’il n’y ait pas de rupture dans votre formation.
Nous reviendrons vers vous dès que nous aurons des informations nouvelles.
Merci de votre compréhension.
Bien cordialement.

Philippe Crognier
Directeur de l’APRADIS

Partenaires

  • Université de Picardie Jules Verne (UPJV)
  • L’ensemble des CHRS (Centres d'Hébergement et de Réinsertion Sociale) du département de la Somme : Agena, Apap, Apremis, Avenir, Coallia, L’îlot, Le Toit

Objet de l’étude

En travaillant sur les facteurs favorisant et ceux entravant la mise en œuvre du projet de vie des personnes ayant été accueillies et hébergées en Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS), il s’agit de contribuer, par cette étude, à une meilleure identification des besoins des personnes. Ce travail fait suite à la demande d’un directeur de CHRS. L’ensemble des CHRS du département de la Somme ont été associés et les équipes éducatives comme les directions ont montré un intérêt manifeste pour cette question.

Méthodologie

Des entretiens semi-directifs ont été réalisés auprès de l’ensemble des personnes, intéressées et disponibles, ayant quitté un CHRS samarien pour un logement autonome au cours de l’année 2014 (27). Selon le choix des personnes, les entretiens ont eu lieu à leur domicile, au sein du CHRS ou dans un lieu neutre (café, Apradis Picardie). Préalablement, le projet de recherche avait été présenté à l’ensemble des équipes éducatives des CHRS, qui ont tout d’abord sollicité les personnes concernées. En cas d’accord, leurs coordonnées ont été transmises au DERO, les personnes pouvant également prendre contact directement avec l’équipe de recherche.