Contexte de la thématique

Voici plusieurs années que se profile la volonté de réformer les modalités de financement des établissements et services sociaux et médico-sociaux. Ce processus est en marche et prend différentes formes, tant en matière de réflexions qu’en matière de publications juridiques.

Les raisons sont motivées par une nécessaire objectivation des allocations de ressources, considérées par les pouvoirs publics comme inéquitables et étant de plus en plus inadaptées aux besoins des personnes. Elles s’expliquent également par une volonté d’harmonisation des règles comptables et budgétaires.

L’APRADIS Picardie suit de près l’ensemble de ces évolutions qui, à l’heure où nous écrivons ce texte, restent complexes à appréhender.

Néanmoins, il nous apparaît comme étant une évidence que de proposer aux acteurs du secteur un temps de réflexion, sous la forme d’un séminaire à l’occasion duquel seront mis en débat les fondements et les attentes de ces réformes.

Séminaire : «La réforme de la tarification : quels impacts pour les établissements et services ?»

Période : juin 2017

Les objectifs consisteront à mesurer les impacts de la réforme de la tarification qui vont s’opérer, tant sur les organisations que sur le champ des pratiques professionnelles.

A l’heure actuelle, les travaux en cours relatifs au projet SERAFIN-PH, bien que théoriques, viennent néanmoins réinterroger la question de l’identification des besoins et des réponses à apporter en termes de prestations.

De fait, les changements de paradigmes induits par ces travaux soulèvent la nécessité de mener une réflexion commune allant au-delà de ce projet.

En effet, cette réflexion doit également s’étendre autour de la notion de la performance et des 43 indicateurs de l’ANAP qui sont amenés à se généraliser dans les ESMS.

Intervenants pressentis :

Membre(s) de l’équipe projet CNSA, ANAP, EHESP

Formation